Nestlé et IFRC collaborent afin d’améliorer l’accès à l’eau et à l’assainissement

Dec 8, 2017

Read English

 

Selon le rapport 2017 sur le Programme commun OMS/UNICEF, plus de 3 millions de personnes n'ont pas accès à une source d’eau améliorée et plus de 8 millions n'ont pas accès à l'assainissement au Ghana. Bien que déjà impliquée dans la lutte contre ces problèmes, Nestlé a mis en place un partenariat avec la Fédération Internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (IFRC) afin d’améliorer l’accès à l’eau, à l’assainissement et à de meilleures conditions d’hygiène pour 76 300 personnes vivant dans 50 communautés productrices de cacao situées dans les régions de l’est du Ghana et de l’Ashanti. Cette initiative est conforme à l’ambition qu’a Nestlé d’améliorer les moyens de subsistance de 30 millions de personnes vivant dans les communautés directement liées à ses activités commerciales.

Démarrée en 2002, cette collaboration a un objectif double : aider IFRC dans ses efforts à favoriser la santé des communautés vulnérables et rurales et permettre à Nestlé d’atteindre son objectif visant à améliorer la qualité de vie et à contribuer à un avenir plus sain. Le projet prévoit de dispenser des formations en hygiène et santé ainsi que de fournir un accès à l’eau et à des installations sanitaires à plus de 50 000 personnes. Dans ce même cadre et afin d’assurer une gestion appropriée des installations et un transfert correct des connaissances, 1 300 équipes, parties prenantes majeures et bénévoles issus des communautés recevront une formation sur la gestion et l’entretien des services WASH (Water, Sanitation and Hygiene ou eau, assainissement et hygiène) d’ici 2018.

Le projet conjoint, appelé « Gha-Wash » (pour Ghana - Water, Sanitation and Hygiene), est mis en œuvre avec le soutien de l’Agence de l’approvisionnement en eau des collectivités et de l’assainissement (Community Water and Sanitation Agency) et d’autres agences de district du Ghana. Depuis le démarrage du projet, plus de 14 000 personnes ont pu bénéficier d'un accès à l’eau potable tandis que 5 550 disposent désormais de latrines facilement accessibles. Au total, près de 40 000 adultes et 14 000 enfants ont participé à des activités éducatives en relation avec la santé et l’hygiène.

Selon Nana Kwame Opoku, responsable adjoint de Katapei, une communauté agricole de la région de l’Ashanti, « les deux toilettes installées à l’école, les deux pompes manuelles fournies ainsi que la formation offerte par vos bénévoles, ont contribué à réduire les cas de maladies d’origine hydrique dans cette communauté. Nous vous remercions d’être intervenus sur Katapei alors que nous sommes situés en périphérie de la ville ».

Cette semaine, Nestlé et IFRC ont entrepris une mission de suivi dans certaines communautés ciblées.

Freda Duplan, Directrice Générale de Nestlé Ghana, explique « qu’améliorer la santé des communautés agricoles dans lesquelles nous nous approvisionnons en matières premières est au cœur de notre approche visant à garantir que ces communautés et notre entreprise s’épanouissent et se développent ensemble de façon durable. Notre partenariat avec IFRC augmente notre capacité collective à jouer un rôle positif dans la vie des personnes vulnérables et soutient les efforts accomplis par le pays afin de se conformer aux objectifs de développement durable des Nations Unies relatifs à la nutrition, l’eau, le développement durable, les droits de l’homme, la conformité et la durabilité environnementale.

Robert SM Fraser, Responsable WASH à IFRC Genève a déclaré lors du voyage humanitaire : « Je suis heureux de voir à quel point notre partenariat avec Nestlé a permis d’avoir un impact remarquable dans l’amélioration de l’accès à l’eau, à l'assainissement et à l’hygiène au Ghana. Ce résultat n’a pu être obtenu que grâce à l’admirable collaboration entre la Croix-Rouge Ghana, les chefs de communautés et les autorités locales qui ont servi d’agences de mise en œuvre. IFRC et Nestlé continueront à s’engager et à soutenir nos partenaires afin de renforcer leur capacité et accroître la portée des initiatives mondiales WASH pour venir en aide aux plus vulnérables ».

Le Gha-WASH vise à atteindre l’ODD numéro 6 : « Garantir l’accès de tous à l’eau et à l’assainissement et assurer une gestion durable des ressources en eau ».