Trois (3) choses que vous ne saviez pas de Nescafé en Afrique centrale et de l'Ouest

Oct 16, 2018

 

Read english

Depuis plus de 250 ans, le café fait désormais partie de la vie de personnes de nombreuses cultures, de différents moyens de subsistance et des économies nationales du monde entier.


Selon une étude de l’Organisation Internationale du Café (OIC), le café représente la principale source de revenus pour plus de 10 millions de ménages dans 25 pays africains producteurs de café. L'étude estime en outre que la demande mondiale de café augmentera de plus de 10 millions de tonnes d'ici 2020.

La Journée internationale du café est une célébration mondiale qui souligne l’importance du café et sensibilise les gens à la culture durable et aux pratiques de commerce équitable dans l’industrie du café. C'est également une occasion de rendre hommage aux femmes et aux hommes qui cultivent, récoltent le café que nous aimons et rendent possible le voyage du café du champs à nos magasins locaux.

Nestlé reconnaît que les caféiculteurs sont confrontés à de nombreux défis, tels que des conditions environnementales instables et à faibles rendements, qui affectent leurs moyens de subsistance. Pour aider à relever ces défis, Nestlé a mis en place le plan Nescafé . Vous trouverez ci-dessous trois façons pour Nestlé en Afrique centrale et de l'Ouest de s'assurer que le café utilisé est « cultivé avec respect » pour vous livrer chaque jour une tasse de café au goût délicieux.

Approvisionnement à l’échelle locale

Tous les produits Nescafé vendus par Nestlé dans la région Afrique centrale et l‘Ouest sont achetés et transformés localement. Pour assurer un approvisionnement de qualité et améliorer les moyens de subsistance des caféiculteurs, le plan Nescafé, une initiative mondiale, harmonise l’engagement et les activités de Nestlé en faveur d’une agriculture, d’une production, d’un approvisionnement et d’une consommation de café approvisionné responsablement.

Dans le cadre du plan Nescafé, 18 257 agriculteurs, y compris 563 femmes de la région Afrique centrale et l’Ouest, ont été formés aux techniques et directives pour de meilleures pratiques agricoles. Le cadre fiable de développement agricole mis en place contribue à renforcer la capacité des agriculteurs à respecter les normes de qualité requises et facilite l'accès aux marchés.

Une production de café durable implique non seulement des techniques agricoles appropriées, mais garantit également la mise en place d'autres facteurs, tels que l'amélioration des conditions sociales et la gestion des exploitations. Pour Nestlé, l'approvisionnement en café vert conformant aux normes du réseau SAN (Sustainable Agriculture Network) d'ici à 2020 montre clairement que ses marques tiennent compte de la raison d’être de l'entreprise: « améliorer la qualité de la vie et contribuer à un avenir plus sain ». En 2017, Nestlé a distribué près de 2,5 millions de plantules de café à haut rendement résistantes aux maladies aux agriculteurs de la Côte d’Ivoire.

M. Rémy Ejel, Chef de marché, CWAR, a déclaré: « Les engagements de Nestlé visant à améliorer en permanence notre chaîne d'approvisionnement en café vert, à améliorer les moyens de subsistance des travailleurs et à protéger les enfants dans notre chaîne d'approvisionnement agricole contribuent à notre ambition mondiale d'améliorer les moyens de subsistance dans les communautés d'ici 2030 directement connecté à nos activités commerciales.

Fabriqué localement

Le Nescafé produit par Nestlé en Côte d’Ivoire est distribué dans toute la région de l’Afrique centrale et de l’Ouest. En plus de contribuer au renforcement de l'économie nationale, la transformation locale du café ivoirien ajoute de la valeur à la culture tout en créant de bons emplois dans le secteur manufacturier; conditions essentielles pour le programme de développement durable de la région.

L'usine de Nescafé emploie environ 200 personnes et vise à créer une valeur partagée dans leurs communautés. Plus tôt cette année, l’usine a financé la rénovation d’une école et d’une bibliothèque meublée à Makory, à Abidjan

Vendu localement

Pour acheminer les grains de café transformé de ferme en tasse, la chaîne de valeur de Nescafé repose sur un modèle de distribution appelé ‘My Own Business’ (MYOWBU). Il s'agit d'un programme initié par l'entreprise, qui contribue à la création d'emplois et à des opportunités d'entrepreneuriat pour les jeunes de la région.

Teni Alhassan du Ghana s'occupe maintenant de sa famille grâce à la vente de Nescafé en tant qu'opérateur de MYOWBU: «En moyenne, je peux gagner 170 USD par mois, ce qui me permet de nourrir, d'habiller et de payer les frais de scolarité de ma famille.»

Wasiu Adeyeye , du Nigéria, est l'un de ces jeunes qui a été initié à Nescafé Pushcart business par un ami après plusieurs tentatives infructueuses pour trouver un emploi après son éducation : «Je suis dans l'entreprise depuis sept ans et j'ai pu construire une maison pour abriter ma famille. Je continue à subvenir aux autres nécessités de la vie pour les maintenir en bonne santé et heureuses ».

«Au début, je pensais que ce n'était pas une entreprise lucrative», a-t-il ajouté, «mais après trois mois d'activité, ma perception a changé et je me suis rendu compte qu'avec du travail acharné, du dévouement et de la persévérance, je pouvais y arriver».

Teni et Wiasiu attestent que la vente de Nescafé constitue un pouvoir économique, car elle promet un avenir très prometteur. Étonnamment, leurs succès ressemblent à ceux de quelque 3 500 jeunes qui participent à MYOWBU.

Grâce au programme MYOWBU, ces jeunes peuvent réaliser leurs aspirations. Pour les aider à réussir, Nestlé renforce leurs capacités en matière de gestion d'entreprise, de compétences de base en présentation de produits et le maintien de l'hygiène.

Pour Nestlé, il est primordial de contribuer à la mise en place d'une chaîne de valeur du café viable en Afrique centrale et occidentale, dans la mesure où elle contribue à la réalisation des objectifs de développement durable des Nations Unies liés à la réduction de la pauvreté, à la lutte contre la faim et à une consommation et une production responsables.