400 commerçantes rejoignent notre projet d'alphabétisation à Abidjan

nestle_Africa_women

Read english

Le 30 mars 2021, Nestlé et l’UNESCO ouvrait officiellement la 4ème phase du programme d’alphabétisation à l’endroit des commerçantes de grands marchés à Abidjan.

La signature du protocole s’est tenue au Centre de Recherches et de Développement Nestlé en présence de la représentante de l’UNESCO en Côte d’Ivoire, Madame Anne Lemaistre, et du Directeur Général de Nestlé Côte d’Ivoire, Monsieur Thomas Caso.

Depuis son lancement, plus de 500 femmes ont bénéficié de cours de lecture, écriture, calculs grâce aux TICs.

Pour la quatrième phase, les communes d’Abobo et de Cocody viennent compléter celles de Port Bouet et Yopougon. Les Mamies MAGGI des marchés de ces zones également représentées à la cérémonie se sont réjouies de faire partie des apprenantes. Voici quelques-uns des témoignages des femmes

 

 

Samba Assetou

Samba Assétou, Commerçante au marché Anono (Cocody), nouvelle apprenante

« Quand tu te rends dans un lieu où il y a un danger, tu ne peux même pas le savoir parce que tu ne sais pas lire. Pour faire des formalités administratives, je dois demander à des personnes sur place de remplir mes papiers. Quand je saurai lire et écrire, tout ça va changer. »

 

Kouadio Ahou

Kouadio Ahou Elisabeth, Commerçante au marché d’Aboboté (Abobo), nouvelle apprenante

« Je ne sais pas composer un numéro de téléphone. Il faut toujours que je demande de l’aide. S’il n’y a personne avec moi, je n’appelle pas. Je veux pouvoir le faire toute seule après la formation. »

 

 

Kra Aya

Kra Aya Hélène, Commerçante au marché de Selmer (Yopougon), Ancienne apprenante

« Avant quand on me donnait un numéro de téléphone j’étais incapable de le saisir. Maintenant j’y arrive. Je sais reconnaître aussi les numéros de téléphone. Je fais de meilleurs calculs qu’auparavant. Cela m‘aide beaucoup dans mon commerce. »

 

 

Konan N'guessan

Konan N’guessan, Commerçante au marché de SICOGI (Yopougon), ancienne apprenante

« C’est après la formation que j’ai su ce qu’était 0,1,2. Aujourd’hui quand je vois les chiffres, je comprends. Je sais utiliser la télécommande de la télévision par exemple. Mes enfants ont déjà essayé de m’apprendre mais ils n’ont pas beaucoup de temps pour ça. Je veux continuer à apprendre grâce au programme. »